Historique du laboratoire

DE LA CREATION DE L’EA 929 A NOS JOURS

A sa fondation en 1988, l’EA 929 comportait deux entités :

- Le Centre de Recherche GEO.D.E. Caraïbe (Géographie-Développement- Environnement de la Caraïbe) qui rassemblait les géographes de l'Université des Antilles et de la Guyane, et était rattaché au département de géographie de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines. Monsieur Maurice Burac, professeur Emérite de géographie, en fut le fondateur et le directeur jusqu’au 31 décembre 2009.

- Le Centre de recherche AIHP (Archéologie Industrielle, Histoire, Patrimoine) qui rassemblait les historiens de l'Université des Antilles et de la Guyane, était rattaché au département d’histoire de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines. Madame Danielle Bégot, professeur émérite d’histoire contemporaine en fut longtemps directrice, et ce jusqu’au 31 décembre 2009.

En 2010, dans le cadre du contrat 2010-2013 (en fait reconduit jusqu’à fin 2016 du fait des modifications institutionnelles de l’université des Antilles et de la Guyane), un nouveau groupe s’est adjoint aux deux précédents : - BIOSPHERES (Biologie, Sciences physiques des Energies renouvelables, de l’Environnement et de la Santé). Ce groupe comprend des enseignants-chercheurs issus des Sciences Exactes et Naturelles (Département Scientifique Interfacultaire et IUT du Pôle Martinique). Les membres de l’équipe scientifique de l’EA 929 sont rattachés principalement :

- à l’UFR LSH (Départements d’histoire et de géographie) du pôle Martinique ; 

- au Département Pluridisciplinaire Lettres, Sciences Humaines (DPLSH) du pôle Guadeloupe ;

Mais aussi :

- au Département Scientifique Interfacultaire (DSI), à l’ESPE et à l’IUT du pôle Martinique,

- à l’UFR STAPS, du pôle Guadeloupe. Ils sont ainsi présents sur les campus de Schœlcher, du campus du Camp Jacob et de Fouillole.

Des enseignants-chercheurs extérieurs à l’UAG font aussi partie des membres du laboratoire. Il est enfin prévu que les membres de « BIOSPHERES » quittent l’EA 929 au prochain contrat, ce qui permettra de maintenir un périmètre de recherche circonscrit, tout en conservant des collaborations scientifiques.

MEMBRES FONDATEURS

Madame Danielle BEGOT, Professeure émérite d’histoire à l’Université des Antilles décédée le dimanche 15 novembre 2015. Madame Bégot avait intégré l'Université des Antilles et de la Guyane en 1973 et a passé l'essentiel de sa carrière au service de l'enseignement et de la recherche au sein de notre université jusqu’après son départ à la retraite en 2010. Elle a enseigné et formé à l'histoire plusieurs générations d'étudiants antillais et guyanais qui gardent le souvenir d'une enseignante hors-pair, entièrement dévouée à sa profession et à ses étudiants. Le Professeur BEGOT a enseigné notamment l'histoire contemporaine, l'histoire de l'art, et depuis plusieurs années l'histoire du patrimoine antillais, branche disciplinaire qu'elle a fondé par ses recherches. Ses recherches portaient sur l’archéologie industrielle et sur le patrimoine sucrier mais aussi sur l’histoire de l’art et de la création artistique aux Antilles (la peinture, les vestiges d'habitations et les monuments patrimoniaux de la Caraibe). Experte dans ce domaine, elle collaborait aux diverses instances des affaires patrimoniales aussi bien au plan régional que national, caribéen et international. Elle a fondé, structuré et dirigé jusqu'à son départ le laboratoire d'histoire AIHP (Archéologie Industrielle Histoire et Patrimoine) qui, à ce jour , est la seule structure de recherches universitaires en France à se consacrer exclusivement à l'histoire de la Caraibe. Elle a été présidente de l'Association des Historiens de la Caraibe, membre des Sociétés d'Histoire de Guadeloupe et de Martinique, ainsi que de différentes sociétés savantes. Ses travaux sont consignés dans de très nombreux rapports et articles publiés. Elle a contribué à différents ouvrages et dirigé plusieurs dont le monumental Guide de la recherche en Histoire antillaise et guyanaise (2011). Source : http : //buag.univ-ag.fr//actualite/hommage-danielle-begot

Le professeur émérite Maurice BURAC, spécialiste du développement des pays de la Caraïbe, a commencé sa carrière comme chargé de cours en 1978 au sein de l’Université des Antilles et de la Guyane. C’est au sein de cette même institution qu’il a gravi tous les échelons devenant Professeur en 1989 et Professeur de classe exceptionnelle en 2006. Parallèlement, il a assuré la direction du Centre de recherche GEODE Caraïbe depuis sa création en 1988 pendant 22 ans, et celle de la collection Terres d’Amérique pendant 12 ans. Sa reconnaissance au sein de la communauté géographique française et internationale lui a valu d’être élu au Comité National français de Géographie (CNFG) entre 2000 et 2008 et d’être nommé au Conseil national des Universités en 2007. Cette longue carrière professionnelle s’est accompagnée d’un large investissement dans la recherche, puisque le nombre de ses publications s’élèvent à une centaine d’articles et d’ouvrages de référence.

Source : extraits issus de l’hommage rendu à M. Burac par M. T. Hartog dans l’ouvrage Terres d’Amérique n°8 : La Caraïbe, un espace pluriel en questions

d l m m j v s
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31